Laure Gabus

Journaliste indépendante, coordinatrice de Reportage et membre du comité

Si j’étais un son, je serais
le clapotis des vagues. 

Le truc qu’il ne faut absolument pas me demander de faire chez Reportage
Des rétroplannings remplis de deadlines ! Chaque projet a un rythme propre.

Les voix que je pourrais écouter pendant des heures sont
celles de la journaliste de France Inter Eva Bester interviewant l’écrivain Dany Laferrière. 

La musique qui se rapproche le plus de mon caractère
un remix électro d’une sodade de Césaria Evora.  

Dans ma vie d’avant, j’étais sûrement
un chat hyperactif alternant siestes et épopées. 

Le réseaux social sur lequel on peut me retrouver
Instagram est mon préféré: lauregab.

Le podcast/l’émission radio que j’aurais aimé faire 
Transfert. Simple, collectif, addictif.